coach burlesque séduction lpresse

20 minutes – cours d’effeuillage burlesque à Paris

Athena donne un cours d’effeuillage burlesque collectif. Parmi ses élèves, une journaliste de 20 minute s’essaye à l’art du striptease vintage. Découvrez les coulisses de la rédaction de cet article.

Alors que je donnais des cours d’effeuillage burlesque à Paris, dans une école de séduction parisienne, une journaliste de 20minutes me contactait pour faire un sujet « spécial Saint Valentin ». Je lui proposais de se joindre à nous, les cours collectifs lui permettant de rencontrer mes élèves. Voici quelques extraits de l’article que vous pouvez retrouver en intégralité sur le site de 20 minutes.

« Dans la pièce qui sert de vestiaire, c’est l’effusion. Je découvre une vingtaine de filles, de tous âges, qui se préparent en essayant de n’oublier aucun accessoire. Certaines ont l’air embarrassé, mais la majorité semble surtout excitées. Je me plie aux consignes, j’agrafe mes deux soutiens-gorge, enfile ma robe à froufrous, mes talons noirs vernis, une paire de bas et des longs gants. Je me sens aussi à l’aise qu’un dauphin en tutu.

Premiers pas de pin-up

Dans la salle, une grande glace couvre le mur alors qu’un lustre éclaire le parquet. Une jeune femme brune au brushing hollywoodien rassemble les troupes. C’est Athena’ttention, artiste burlesque, qui donne cours. « Bonjour ! Dita Von Teese, ça vous dit quelque chose ? commence-t-elle avec entrain en se perchant sur un canapé en cuir. On va essayer de faire un peu la même chose en apprenant une petite chorégraphie. »

On commence par la base : marcher. Mais attention, il s’agit de déambuler comme une pin-up : en se déhanchant avec classe et en mettant les mains sur la taille. « Peu importe comment vous êtes faites, mettre les mains sur la taille, ça donne toujours une belle silhouette », explique la danseuse. De quoi donner confiance aux moins à l’aise. D’ailleurs, au bout de quelques tours de salle, j’ai l’impression d’avoir l’élégance de Grace Kelly, c’est dire.

Il faut désormais apprendre à s’effeuiller les unes face aux autres. Les regards sont complices. L’ambiance bon enfant. « On va commencer par les gants ». Deux techniques : la classique en tirant légèrement sur chaque doigts ou la coquine, en les mordant. Il faut garder le deuxième pour le faire glisser ensuite sur sa poitrine puis sous ses fesses, de façon à faire remonter sa robe ou sa jupe. J’ai eu peur que le gant ne soit pas assez long vu la taille de mon postérieur mais puisqu’il faut se dandiner en même temps, on arrive facilement à tricher ! »

 » […]La partie n’est pas encore finie : « asseyez-vous, on va enlever les bas », annonce Athena’ttention. Mais avant, il faut faire durer l’attente. Faire glisser son index sur sa jambe n’a jamais fait de mal à personne après tout. Une fois ôté, il faut se relever avec classe. Je cherche désespérément mes abdos et finit par les trouver.

Nous finissons par le soutien-gorge. J’arrive désormais à l’enlever sans avoir l’air de me gratter le dos. Pour enregistrer les mouvements, nous recommençons la chorégraphie depuis le début. Après une heure de répétition, toutes sont décontractées et rient avec plaisir. « Ça fait du bien, on se sent mieux dans son corps », constate Aude qui vient pour la deuxième fois. Pour ma part, je pense avoir l’air moins cruche, mais le meilleur moyen de le savoir reste encore de le tester ! »

Un article écrit par Constance Daulon, qui était très bien.

coach burlesque séduction lecon

Liked it? Take a second to support Athena on Patreon!
Posts created 4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut